Chargement Évènements
Cet évènement est passé

ACADEMIES PARIS-CRETEIL-VERSAILLES

Découverte de la chaufferie de Saint-Ouen, site principal de production de chaleur de la CPCUinstallation classée et d’une puissance thermique entrante totale autorisée est de 1 180 MW.
La Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain fournit à ses clients et habitants de la métropole parisienne de la chaleur verte pour les besoins de chauffage et d’eau chaude de l’habitat et du tertiaire public ou privé.
  • Entreprise Publique Locale, filiale de la ville de Paris et de ENGIE, CPCU est délégataire du service public de distribution de chaleur de Paris. Elle exploite et développe ainsi le plus important réseau de chaleur urbain de France : 8 sites de production d’énergie et un réseau de distribution de 510 km pour les besoins de 500 000 équivalents logements.
  • Grâce à son bouquet énergétique favorisant les énergies locales, renouvelables et de récupération, le réseau de chaleur améliore la qualité de l’air respiré par les habitants d’Île-de-France. Ainsi CPCU, acteur privilégié du Plan Climat de la Ville de Paris, contribue aux objectifs de transition énergétique et d’aménagement durable du territoire francilien.
Elle comporte 3 tranches :

·       Saint-Ouen 1 : deux chaudières gaz d’une production de vapeur unitaire de 170 t/h (20 bars et 235 °C).

·       Saint-Ouen 2 : deux chaudières  qui fonctionnent en co-combustion granulés de bois, d’une production de vapeur unitaire de 340 t/h de vapeur (20 bars et  235 °C).

·       Saint-Ouen 3 : une unité de cogénération au gaz de 128 MW électrique, équipée d’une chaudière pouvant produire jusqu’à 400 t/h de vapeur (20 bars et 235 °C). CPCU a fourni 430 GWh d’électricité en 2018, l’équivalent des besoins de 100 000 foyers.

Depuis 2016, un nouveau site ferroviaire de logistique a été mis en service. Il abrite sur 1,6 hectare cinq silos de stockage destinés aux granulés de bois (6 500 m3) et un silo de stockage charbon (15000 m3),  des bâtiments de déchargement, des locaux techniques et une salle de contrôle.
De nouvelles galeries souterraines ont prolongé celles déjà existantes sur 1 km afin d’alimenter la chaufferie en combustibles via des bandes transporteuses.
Développées en cohérence avec l’aménagement de l’écoquartier de la ZAC des Docks, l’architecture de la plateforme logistique et celle de la chaufferie réalisent leur insertion dans le paysage urbain local.